Actualités

RPG Maker MV, à quoi s’attendre?

Le 23 octobre prochain, Degica, un développeur japonais, lancera RPG Maker MV, un programme permettant à monsieur et madame tout-le-monde de verser dans la création de jeux vidéo RPGs sans avoir aucune connaissance en programmation. Ayant moi-même acheté, il y a deux ans, la version RPG Maker VX ACE, je profite de cette nouvelle sortie pour aborder ce sujet et faire mes suggestions auprès des personnes qui souhaiteraient se lancer dans la merveilleuse aventure d’une création d’un jeu vidéo de A à Z.

Il faut briser immédiatement l’argument de vente utilisé par le développeur pour avantager son produit. «Aucune programmation requise». Cette affirmation est à la fois vraie et fausse. RPG Maker offre une excellente plateforme pour n’importe quelle personne qui souhaiterait mettre en place une histoire avec des combats sans verser dans de la programmation. Mais, ne croyez pas que c’est gagné d’avance. Vous devrez apprendre les fonctions du programme qui contient d’énormes possibilités. Le poids de ces possibilités doit être soutenu par beaucoup de pratique.

RPG Maker contient un outil pour créer des cartes monde, des cartes de villages et de villes, des cartes de forêts et de donjons. Il y a une centaine de personnages tous préparés et il y a un outil pour créer ses propres personnages. Vous trouverez aussi un système de jobs et de combat tout prêt que vous pourrez modifier à votre goût. La musique et les effets sonores sont libres de droits et agrémenteront vos créations. Vous pourrez même intégrer vos propres réalisations musicale ou artisanal à l’intérieur du jeu. Bref, lorsque vous commencerez à découvrir le programme, la base de votre jeu est déjà lancée. Il ne vous reste qu’à fignoler. Mais, vous fignolerez longtemps.

La base offerte n’est qu’une base et ne vous donnera pas l’impact recherché d’un bon RPG. Vous voudrez un système de combat plus ingénieux, des animations plus réalistes, des affichages plus sophistiqués. Et là, vous devrez commencer à jouer dans les scripts de votre jeu en utilisant le langage RGSS2, que je ne connaissais aucunement avant de me lancer dans la création de mon propre jeu. Et voilà la difficulté et la réalité. Il est donc faux de dire qu’aucun encodage n’est nécessaire si l’on souhaite obtenir un produit de bonne qualité. Autrement, le résultat sera insipide.

mv2Si vous pensiez acheter un tel programme et avoir votre jeu de rêve réalisé en quelques semaines, oubliez cela immédiatement. Vous aurez à faire des tests et refaire d’autres tests, puis encore des tests pour finalement bien comprendre les rouages du programme. Lorsque cela sera fait, vous commencerez votre premier projet, puis vous vous butterez devant de nouveaux obstacles. Vous jetterez tout à la poubelle et vous recommencerez encore et encore.

Personnellement, j’ai eu le temps, la patience et l’intérêt de lire les instructions, regarder des tutoriaux, tester les fonctions encore et toujours. Au bout de deux ans, j’ai abandonné beaucoup de projets car je finissais par m’améliorer et mes ambitions me portaient à toujours vouloir faire mieux. Mais, voilà… après deux ans, je n’ai pas encore terminé de jeu.

mv3Il y a néanmoins beaucoup de positif dans ce programme. Vous pourrez laisser aller votre imagination et faire vivre des personnages. Le système pour tester vos créations est bien fait également. La programmation des dialogues, des déplacements et des évènements est un peu laborieuse à maîtriser, mais elle est très logique et à la portée de n’importe quelle personne qui a de la volonté et qui souhaite apprendre.

Si vous utilisez le matériel du jeu qui est libre de droits, ou encore si vous utilisez vos propres créations originales, vous pourrez même aller jusqu’à vendre votre jeu en ligne et faire quelques profits. Mais attention encore une fois. Les gens n’achèteront pas un jeu fait rapidement, sans âme avec un scénario bâclé et un système de combat simpliste et répétitif. Vous devrez travailler très dur pour arriver jusque-là, si vous y arrivez un jour.

mv4Je semble peut-être sévère, mais il est faux de penser qu’une seule personne avec un seul programme pourra mettre sur pied un jeu vidéo en claquant des doigts et obtenir richesse et popularité. C’est malheureusement sous cette image que le programme est vendu. Oui RPG Maker est un outil vraiment très bien fait. J’ai énormément de plaisir à y poursuivre mes projets pendant de longues heures. Mais, tout le monde n’y trouvera pas son compte.

Réfléchissez-bien à vos intentions et à vos attentes si l’achat d’un tel programme vous intéresse. Vous ne vous en sortirez pas avec facilité. Vous devrez vous investir très longtemps pour obtenir vingt ou trente minutes de jeu potables. Je vous conseille donc de passer plusieurs semaines à apprendre les fonctions du jeu, créer des petits scénarios pour vous faire la main avant tout. Ne vous lancez pas immédiatement dans la réalisation de votre jeu parfait au départ, vous ruinerez votre plaisir. Une fois que vous serez à l’aise, mettez sur papier votre concept, élaborez vos personnages, planifiez votre trame narrative et demandez-vous si vous faites le jeu pour vous faire plaisir, ou pour le dévoiler à un public sévère qui vous détruira à la moindre bévue. Une fois que vous aurez investi le maximum de temps à la mise en place de votre histoire, vous serez enfin prêt ou prête à démarrer la création de votre propre RPG.

Merci de votre intérêt,
enson8502