Actualités

Mario Party : Star Rush

Lors du E3 de cette année, Nintendo a souligné avec stratégie l’ampleur du nouveau Zelda : Breath of the Wild. Comme à son habitude des dernières expositions, Nintendo est restée plutôt réservée sur le reste de ses annonces et les autres nouvelles gravitant autour de l’événement annuel sont demeurées tout aussi discrètes. La révélation de Mario Party : Star Rush sur la console 3DS en novembre prochain a fait l’objet d’une réception modeste.

La tiédeur de l’intérêt porté aux futurs titres de Nintendo est, à mon humble avis, égale à l’envergure des projets développés à court et long terme par l’entreprise japonaise. Malgré des choix qui souvent laissent les foules de glace, le nouveau Mario Party me semble mériter un regard plus intéressé par la communauté de joueurs et la clientèle habituelle de Nintendo.

Souvenons-nous qu’à une époque, Mario Party était un gage d’amusement et de challenge pour la génération du Nintendo 64 et du Gamecube. Puis, autour du sixième titre, la série s’est rapidement essoufflée. Parce que Mario Party reproduisait un jeu de société et que les joueurs sont aujourd’hui habitués à des jeux au rythme saccadé et dynamique, mais aussi parce qu’il y avait une impression de déjà vu, cette série a perdu son éclat d’autrefois.

Nintendo avait essayé de corriger le problème de rythme en abandonnant le mode tour par tour classique pour adopter un mode en véhicule qui permettait aux joueurs d’avancer au même pas et de vivre les événements du niveau ensemble. Manifestement, cette expérience n’a pas été concluante et Mario Party 10 (2015) sur la Wii U n’a pas obtenu le succès critique escompté.

Mario Party : Star Rush propose réellement une solution. Les joueurs seront libres de leurs mouvements sur le plateau de jeu et lanceront les dés en même temps, puis se déplaceront aussi en même temps, annulant ainsi l’attente entre les joueurs. Réflexion, stratégie et action de chacun seront reproduites instantanément, entre mini-jeux et déplacements sur le plateau, produisant un effet rythmique qui ne laisse pas le joueur sombrer dans l’ennui en attendant la fin du tour de son adversaire.

La liberté de mouvement est un changement tout aussi considérable. Auparavant, le plateau de jeu présentait des chemins définis qu’il fallait suivre jusqu’à une intersection. Maintenant, avec le nouveau concept implanté, le plateau de jeu est une carte ouverte de moyenne taille sur laquelle les joueurs peuvent se déplacer librement en fonction du résultat obtenu avec leur jet de dé. Le joueur peut aller dans toutes les directions et accéder à des paliers plus élevés ou plus bas, tout en interagissant avec les éléments qui s’y trouvent.

Les interactions entre les éléments du plateau, mais aussi celles entre les joueurs, déclencheront des mini-jeux en concurrence ou en coopération. Ces petits événements amusants sont l’âme de la série et seront pour une fois mis en avant avec leur fréquence plus accrue, mais surtout leur accessibilité augmentée avec le nouveau rythme implanté dans ce Mario Party.

D’autres détails renouvelleront également le concept de la série. Par exemple, les joueurs incarneront des toads qui pourront recruter des figures plus importantes au fil de la partie, comme Mario, Luigi, Princess Peach, Yoshi, etc. Leur recrutement formera autour du joueur une équipe qui lui permettra d’obtenir des avantages uniques, comme des dés spéciaux ou de l’aide pendant un mini-jeu. Une compétition pour obtenir tel ou tel personnage ajoutera un élément de plus dans la chasse aux étoiles de ce titre.

Enfin, Mario Party : Star Rush pourra accueillir jusqu’à quatre joueurs (humains et virtuels) qui pourront se regrouper grâce au mode sans fil local. Donc, pour le moment, pas de mode en ligne annoncé, ce qui est plutôt dommage puisque cette restriction limite la fréquence de jeu entre humains au profit de parties contre l’intelligence artificielle. Souhaitons à Nintendo que des familles accepteront de débourser pour deux ou trois copies pour leurs enfants et ainsi leur permettre de jouer ensemble, ce qui reste certainement douteux et restrictif. Heureusement, si ce l’est, Nintendo a annoncé la compatibilité de ce volet avec une poignée d’amiibos dont la fonction demeure encore nébuleuse pour le moment.

Mario-Party-Star-Rush

Quoi qu’il en soit, ce nouveau venu dans la série des Mario Party est certainement le bienvenu. Je pense qu’il mérite le coup d’œil, surtout avec le remaniement qu’il prend avec son rythme plus corsé souhaitant offrir un dynamisme amusant et un sentiment de compétition. Sur une note plus ennuyante, Nintendo fait encore de son jeu une plateforme d’amusement restreinte en obligeant les joueurs à utiliser une connexion locale, alors qu’il y a une belle communauté à travers le monde prête à jouer en ligne. Cet ajout mousserait probablement les ventes à venir. Tout n’est pas perdu. Le jeu sera sur les tablettes le 4 novembre 2016 et il y a toujours une possibilité d’avoir du changement à ce sujet dans les semaines ou mois prochains.

Merci de votre intérêt,
Pierre-Luc Grenier.

Publicités