Chroniques

Les jeux remastérisés: Pour ou Contre?

The Last of Us, Uncharted: the Nathan Drake collection, Gears of War, God of War III et bien d’autres, qu’ont en commun ces grands titres? Ce sont tous des jeux remastérisés, c’est-à-dire légèrement améliorés, pour regagner nos consoles et plateformes nouvelle génération. Une tendance astucieuse qui donne parfois l’impression au consommateur d’être floué.

 

Qu’est-ce qu’un jeu remastérisé?

Aussi connu sous le nom de remastered, remastering ou remasterisation, un jeu remastérisé est un jeu sorti une première fois et qui bénéficie de quelques améliorations. Ces améliorations se limitent habituellement aux graphiques, puisque le gameplay et l’histoire demeurent identiques. Pour facilement les reconnaître, il est généralement indiqué HD, ou Remastered à la fin du titre. Ces jeux incluent parfois des extensions et DLC gratuits, ou viennent parfois en ensemble série. Il faut se méfier et ne pas confondre les remastérisés avec les portages, où le jeu est seulement adapté d’une version de console à une autre selon les capacités graphiques de celle-ci (PS3 vers PS4, XBox 360 vers XBox One).

 

Qu’est-ce qu’on leur reproche?

Les jeux resmastérisés sont souvent des jeux auxquels nous avons déjà joués, on leur reproche donc le manque d’originalité. Nous avons l’idée qu’une nouvelle génération de console apportera son lot de nouveaux jeux et d’exclusivités, cependant la réalité est toute autre. De plus en plus, on voit réapparaître des jeux auxquels nous avons joués 2 ou 3 an plus tôt dans des emballages identiques. Il devient donc inévitable pour le consommateur de ressentir cette impression constante de  »réchauffé ».

De plus, on leur reproche leur prix injustifié. On les considère bien souvent exorbitants, étant donné que nous avons théoriquement déjà expérimenté le contenu du jeu et que la nouveauté est moindre. Les compagnies profitent du succès du jeu en retouchant un peu les graphiques, et en revendant le jeu au même prix que l’original à sa sortie. Ils gagnent ainsi le maximum de profit pour un effort minime.

 

Qu’est-ce qu’on apprécie?

Les jeux remastérisés offrent une belle opportunité de rejouer des classiques auxquels on a déjà joués et qui ont marqué notre passé. C’est aussi une belle occasion pour les plus jeunes qui n’ont pas eu la chance de connaître les jeux des générations de consoles précédentes, ou pour un joueur qui a changé de plateforme de jeu et qui n’a pas pu expérimenter les exclusivités de celle-ci.

 

Qu’en est-il des jeux de sport?

Les compagnies sortent bien souvent une version différente de leur jeu chaque année. Prenons par exemple Fifa qui fut lancé initialement en 1994. On compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de versions du jeu. Le principe reste le même, le jeu bénéficie de quelques améliorations et est vendu chaque année au plein prix sous un nom et une version différentes. On ne peut toutefois pas considérer ces jeux comme des jeux remastérisés, puisque les ajouts sont un peu plus complexes et ne se limitent pas qu’aux graphiques. Néanmoins, le processus global reste le même et les profits sont maximisés au minium d’efforts.

 

 

Peu importe l’où on se situe dans ce débat, on joue aux jeux vidéos pour le plaisir. Certains le trouvent dans des remakes des jeux auquels ils ont joués 10 ans auparavant, d’autres le trouvent dans les plus récentes nouveautés. Cependant, les jeux remastérisés devraient être vendus à leur juste valeur pour que le consommateur cesse de se sentir berné. De plus, les jeux devraient être autorisés à être remastérisés après un certain temps afin que les compagnies se donnent vraiment la peine de créer de nouveaux concepts et jeux au lieu de s’asseoir sur leurs lauriers et nous vendre et revendre leurs même opus indéfiniment.

 

 

Marie-Pier Caron